Déménager au Portugal

Déménager au Portugal European Moving

Déménager au Portugal European Moving

Marqué par un soleil qui sublime un littoral préservé et des plages de sable d’or, s’harmonisant avec un arrière pays authentique, le pays du Porto et du Fado, se veut résolument accueillant et chaleureux.

Son climat n’est pas unifié sur l’ensemble du territoire, ce qui offre plusieurs de destination possible.

Permis de travail au Portugal
Si vous appartenez à l’UE, venir travailler au Portugal ne constitue pas véritablement un problème pour vous. Si votre passage dans le pays n’excède pas les trois mois, il suffit d’avoir une carte de séjour provisoire (Permanência temporária). Si vous comptez rester au-delà d’une durée supérieure ou égale à un an, c’est la carte de séjour (Cartão de residência) qu’il vous faudra. La demande de ces cartes se fait à l’Ambassade du Portugal de votre pays.
Info Permis de Travail au Portugal

Il est important de les avoir dans la mesure où vous avez l’intention de travailler dans le pays. En effet, que l’on soit ressortissant de la zone de l’Union Européenne ou non, obtenir un permis de travail est une obligation au Portugal. Pour obtenir ce permis de travail, il vous faudra une carte d’identité valide. Les démarches se mènent auprès de votre ambassade. Mais ce n’est pas tout. Il vous faudra aussi présenter le contrat de travail que vous avez signé avec votre employeur, ainsi que les preuves de perception d’un salaire suffisant pour vous permettre de vivre décemment dans le pays.
Notons par ailleurs que, dans certains cas, les autorités peuvent vous demander de présenter une déclaration de votre employeur. Il serait donc judicieux de l’avoir sur vous pour parer à toute éventualité. On précisera que si vous êtes à l’intérieur du pays, vous aurez besoin du « numéro de Contribuinte ». Il s’agit du numéro du contribuable encore nommé numéro fiscal. Cela vous sera indispensable pour la suite des démarches.
Attention, l’administration portugaise prend son temps pour délivrer les permis de travail. Mais pas d’inquiétude, car une fois que vous avez lancé la procédure, vous pouvez vous mettre à exercer en attendant qu’elle aboutisse. Pour les non ressortissants de la zone de l’UE, la procédure est plus longue.

Quels établissements scolaires pour vos enfants ?
Si vous arrivez à vous insérer professionnellement et que vous avez des enfants, il faut les inscrire dans une école, mais laquelle ? Le Portugal n’est pas un pays francophone. Mais cela ne signifie aucunement que vos enfants devront subir le programme national lusophone. Le Portugal fait partie de ces quelques pays éparpillés sur la planète dans lesquels la France dispose d’établissements scolaires capables d’assurer aux jeunes français une éducation calquée sur le modèle francophone. Ces établissements sont répertoriés au sein de ce que l’on nomme l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger. Il s’agit de tout un réseau qui regroupe tous les pays dans lesquels il est possible pour le ministère de l’éducation national français d’homologuer des programmes qui sont conformes à ce qui est dispensé en France. Les examens comme le Baccalauréat s’y déroulent aussi dans les mêmes conditions et à la même période qu’en France.
Ainsi, si vous êtes français, que vous vivez ou comptez vous installer au Portugal, et que vous voulez rester attaché au contenu pédagogique de la France, sachez que deux établissements vous sont accessibles. Ces deux lycées sont homologués par le ministère de l’Education nationale. Vous avez donc le choix entre le Lycée français Charles Lepierre qui accueille autant les élèves du primaire que ceux du secondaire. Les élèves d’origine française constituent la grande majorité des effectifs, plus de 60%. Ce Lycée accueille plus de 1700 écoliers.
Il y a aussi le Lycée Marius Latour. Celui-ci dispose de tous les cycles (maternelle en terminale), mais accueille moins d’effectifs, à peu près 900 écoliers. Ces établissements sus cités se conforment au contenu des programmes dispensés en France. L’année scolaire y court de la période de Septembre à Juin.
Pour les anglophones, il y a des écoles alternatives internationales basées sur le modèle Britannique et Américain et bien sûr un système d’éducation portugais similaire au système français qui se divise entre le public, exempté de frais de scolarité, et le privé.
Info Ecoles et Universités au Portugal

Logement au Portugal
Selon l’OCDE, la vie y est environ 35 % moins chère qu’en France. Mais dans le marché immobilier, les réalités sont presque les mêmes que dans les autres pays de l’Europe.
En effet, le prix des appartements varient essentiellement en fonction des zones où l’on souhaite les acquérir. Par exemple, dans les zones qui ont un fort potentiel touristique comme la ville de Lisbonne, le prix de l’immobilier y a connu une flambée ces dernières années. Ce courbes haussière s’accentue avec expatriation de nombreux Européens du Nord qui, pour la plupart, ont un pouvoir d’achat au-dessus de celui des portugais. On y rencontre des Anglais, des Hollandais et évidemment des Français.
En dehors de ces zones dites touristiques, le prix de l’immobilier est relativement abordable. Par exemple, pour l’acquisition d’un simple studio il faut prévoir dans les 50 000 euros environs et le véritable défi est de pouvoir trouver le bon logement.
Info Location au Portugal

Les agences immobilières : il vous est possible de vous lancer vous-même dans la quête de votre logement. Mais en tant qu’étranger, il est peut-être préférable de confier ceci à une agence immobilière capable de tenir la conversation dans votre langue pour vous servir en même temps d’interprète.
Pour ne pas vous faire berner, vous pouvez vous-même mener une petite enquête pour vous faire une idée un peu approximative du prix des appartements dans la zone que vous souhaitez intégrer. Si vous maîtrisez le portugais, n’hésitez pas à passer directement par les nombreux sites de petites annonces.
Attention à l’inverse par exemple de son voisin espagnole, le propriétaire Portugais est exigeant et vous demandera des bulletins de paye en portugais, justifiant que vous avez les moyens financiers d’assumer le loyer. Si vous ne pouvez pas fournir ces justificatifs, alors il vous faudra proposer une caution plus grande aux deux mois habituels.

La meilleure période pour emménager au Portugal
Le Portugal est un pays qui bénéficie d’un climat varié. En conséquence, ce sera surtout en fonction de la ville dans laquelle vous avez l’intention de vous établir que vous saurez exactement quand prendre votre départ. Certes, il est établi que l’automne et le printemps sont les périodes les plus favorables pour venir au Portugal. L’hiver n’est pas vraiment rude par contre dans certaines ville l’été peut être remplie de touriste profitant d’un soleil de plomb.

On notera aussi qu’une ville touristique comme Algarve reste accessible toute l’année à l’inverse des autres régions du pays.
En somme, la période à privilégier pour effectuer un voyage sur le Portugal s’étend d’Avril à Octobre (en évitant Juillet et Août pour certaines villes), avec une extension sur Mars pour la ville de Faro.

Les moyens de transport au Portugal
Le réseau routier est plutôt bien développé dans le pays. Il est aussi diversifié que dans la plupart des pays de la zone Européenne.

Les bus : Ce réseau routier est essentiellement constitué de petites entreprises organisées de sorte à couvrir le territoire national. Pour les plus populaires d’entre elles, on peut citer Rodonorte, Eva Transportes ou Rede Expressos.
Il faudra cependant prendre l’habitude de s’adresser aux guichets de la gare routière pour obtenir les informations concernant les horaires. Les agences de tourisme ne sont que rarement des sources fiables. Notons qu’il existe quatre différents types de bus au Portugal. Il y a le Rápidas, nommé ainsi en raison de sa rapidité à faire les trajets à l’intérieur des villes. L’Expressos qui dessert les principales villes du pays. Les Carreiras qui ont la particularité de s’arrêter au niveau de tous les carrefours. Enfin, l’Alta Qualidade, qui est un bus dit de luxe. Seules quelques compagnies en proposent les services.

Le train : Au cas où vous aurez l’intention de découvrir le pays, le train est l’un des meilleurs moyens de transport pouvant vous donner la possibilité d’admirer le paysage pendant la traversée. De plus, il n’est pas cher, et relie la plupart des grandes villes.
Connaître le réseau routier : Pour pouvoir circuler facilement et aisément au Portugal, il est impératif de connaître le réseau routier. Cela revient à savoir exactement ce que signifie chacun des initiaux qui jalonnent les accès routiers.
IP, ce sont les initiaux pour Itinéraire Principal et IC pour Itinéraire Complémentaire. Sur ces deux axes, la vitesse est limitée à 100 km/h. La lettre N est mise pour les routes nationales et M pour les routes municipales. Sur les deux, la vitesse maximale est de 90 km/h. En ville, la vitesse est plafonnée à 50 km/h. Par contre, il faut tenir compte du fait que certains axes routiers sont réputés dangereux au Portugal. C’est le cas de ceux notés 1P4 et IP5. Il y est recommandé de laisser les feux de croisement allumés de jour comme de nuit.

Déménager avec des animaux au Portugal
En la matière, les règles sont les mêmes que dans tous les pays de l’Union Européenne. Dans le cas où vous posséderiez un chien, un chat ou encore un furet, il est impératif que ce dernier soit non seulement vacciné, mais qu’il ait le passeport animalier  de l’Union Européenne. C’est votre vétérinaire qui devra vous le donner. En revanche, la visite chez le vétérinaire doit s’effectuer dans les trois semaines qui précèdent le voyage.
Notons aussi qu’en ce qui concerne les animaux qui ont moins de trois semaines, le vaccin contre la rage n’est pas exigé au Portugal. Il faudra quand même que le passeport soit accompagné d’une déclaration sur votre foi, affirmant que l’animal n’a été en contact avec aucun autre monde à part celui où il est né et qu’il est sain. Mais, qu’importe l’âge de l’animal, une puce électronique ou un tatouage identitaire est obligatoire pour pouvoir l’identifier.
Pour les autres animaux considérés comme non dangereux, seulement le passeport et la puce électronique ou le tatouage sont obligatoires.

Immatriculer votre véhicule français au Portugal
Si vous avez réussi l’importation de votre véhicule au Portugal, il vous restera à entreprendre son immatriculation dans ce pays. Si vous n’avez pas votre résidence principale au Portugal, la procédure suivante ne vous concerne pas. Dans ce cas, il vous faudra juste une autorisation provisoire, dont le processus vous sera expliqué au poste de police ou à la mairie.
Mais si vous avez votre résidence principale au Portugal, il faudra penser à immatriculer votre véhicule selon cette procédure.
Il vous faudra obtenir votre certificat de conformité Européen (COC) ; c’est le concessionnaire de votre voiture qui vous le délivre pour une somme allant de 90€ à 600€ selon les marques. Pensez donc à en faire la demande avant d’entreprendre votre voyage. Une fois au Portugal, vous allez entreprendre une visite technique de votre véhicule. Ce processus vous permettra d’obtenir le certificat d’approbation de l’inspection technique (IMTT). Il vous faudra fournir une liste de document pour l’obtenir (carte d’identité ou passeport, permis de conduire, numéro fiscal, carte grise, formulaire rempli de l’IMTT modèle 9, ainsi que les données de l’inspection technique).